Aller au contenu principal

« Les propriétés de texturation sont très recherchées dans les produits similicarnés »

Jean-François Le Page, responsable du laboratoire de physico-chimie à l’Adria. © DR

L’avis du scientifique

Les Marchés Hebdo : Quelles sont les protéines de demain ?

Jean-François Le Page : Les protéines de demain doivent répondre à la transition des protéines animales vers les protéines végétales. On peut aussi retrouver les macros et microalgues et les insectes. La voie la plus aboutie reste celle des protéines végétales, notamment celles de coproduction, issues de l’amidonnerie. Les recherches portent aussi sur toutes les filières qui font de l’huile, car les tourteaux ont des masses protéiques d’intérêt, mais ils doivent être purifiés.

LMH : Quelles propriétés de ces protéines végétales sont intéressantes pour l’industrie agroalimentaire ?

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Qualité
Transfobio prépare une aide à la formulation bio

Le RMT Transfobio met au point les méthodes et savoirs permettant de…

Dossiers
Clean label, tendance végétarienne et substituts s’imposent au CFIA

175 exposants exposent au hall des ingrédients et PAI du CFIA 2017 du 7 au 9 …

Dossiers
À la recherche des ingrédients innovants

La France regorge d’idées, de moyens et de matières premières pour apporter…

Viandes
Or rouge, une tendreté testée et approuvée

Le 24 octobre lors des journées limousines de Limoges, CV Plainemaison a…