Aller au contenu principal

Le thym de Provence profite de son IGP

La commission européenne a reconnu l’an dernier le thym de Provence comme indication géographique protégée (IGP). Une démarche qui se traduit par un marché plus dynamique, explique FranceAgriMer dans une note de conjoncture. Au stade producteur et transformateur, le chiffre d’affaire depuis l’arrivée de cette IGP a bondi de 20 %. L’écart de prix avec le thym de Provence non labellisé atteindrait 3 €/kg. 6 tonnes de thym IGP ont été vendues en 2018 et les opérateurs espèrent dépasser 10 tonnes en 2019, rapporte FranceAgriMer. La demande aurait doublé par rapport à 2017. A noter, en 2019, pour la première fois, thym et herbes de Provence ont participé au concours général agricole, événement synonyme de hausse des ventes pour tous les médaillés.


En relation

Logistique
Rougeline, prétendant roi de la supply chain

Les Paysans de Rougeline et leur partenaire en gestion d’entrepôts Infflux…

Focus produits
250 000 hectares de soja français à l’horizon 2025

Terres Univia présente les objectifs de sa filière soja, qui devrait prendre…

Fruits et légumes
L’AOP pour l’ail violet de Cadours

L’ail violet de Cadours a obtenu son AOP auprès de la Commission européenne…

Fruits et légumes
25% des fruits et légumes frais vendus sous signes de qualité et d'origine d'ici 5 ans

Après le lait, c’est la filière fruits et légumes frais qui a remis vendredi 15 décembre son…