Aller au contenu principal

Le directeur de l'abattoir d'Alès jugé pour installations non-conformes 

Le directeur de l'abattoir d'Alès (Gard) comparaît lundi devant le tribunal de police pour « installations et équipements non conformes », après la diffusion en octobre 2015 d'une vidéo de l'association L214 dénonçant des infractions et des mauvais traitements d'animaux. Selon les associations qui se sont portées parties civiles, 175 infractions avaient été relevées au cours de l'enquête. « Seulement trois infractions sont poursuivies par le procureur de la République et seront jugées devant le tribunal de police d'Alès », s'est indignée L214, avant le procès. La situation financière de l'abattoir municipal « est catastrophique », a souligné il y a quelques jours Max Roustan, en conseil municipal précisant qu'en 2018, la production était de 2600 tonnes, soit la moitié

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Abattoir d’Houdan : le procès des militants L214 reporté

Le procès à Versailles de deux militants de l'association de défense des animaux L214, qui…

Viandes
Un abattoir "bien-être" pour 2018

Un Pôle Viandes Locales en Creuse, associant des éleveurs et bouchers, monte…

Viandes
Des militants de LFA bloquent l’abattoir Tradival

Une cinquantaine de militants de l'association 269 Life Libération Animale se…

Dossiers
« L’anthropomorphisme actuel n’est pas sain »

Les Marchés Hebdo : Comment avez-vous vécu la présence…