Aller au contenu principal

« Lasagnes au cheval » : annonce des condamnations

Deux anciens dirigeants de l’ancienne entreprise Spanghero et deux négociants néerlandais ont été condamnés mardi à Paris pour une succession de "tromperies" entre les Pays-Bas et la France. Les faits commis « constituent une négation des principes de confiance et de loyauté, fondamentaux s'agissant d'alimentation, ont commenté les juges du tribunal correctionnel. Ils ont condamné Jacques Poujol, l’ancien DG, à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis pour tromperies sur l'origine et l'espèce de la viande, lui ont également ordonné la confiscation de 100 000 euros et interdit d'exercer dans la viande pendant deux ans. Son ancien bras droit, l'ancien directeur de l'usine Patrice Monguillon, a été condamné à un an de prison avec sursis. Le négociant Johannes Fasen, spécialisé dans le cheval (qui avait déjà été condamné aux Pays-Bas dans une affaire similaire et est menacé par deux autres procédures concernant également cette viande), a été condamné à deux ans de prison pour tromperies, assortis d'un mandat d'arrêt. Il lui est définitivement interdit d'exercer dans la viande en France. Hendricus Windmeijer, l’autre négociant, a lui été condamné à un an de prison avec sursis pour les mêmes tromperies.


En relation

Viandes
Viandes racées : vendre une histoire

En novembre, la disponibilité pour l’abattage de vaches allaitantes progresse, les éleveurs…

Focus produits
Bovins : inciter l’amont à s’adapter au marché

Les attentes des différents opérateurs de l’aval de la filière boucherie – bouchers,…

Focus produits
Le veau doit trouver sa place au soleil

Difficile de déjà faire un premier bilan de la consommation de viande de veau pour la Pentecôte…

Focus produits
Du flou dans la consommation de viande

Les dernières données du panel Kantar publiées par FranceAgriMer sur les achats des ménages de…