Aller au contenu principal

La sécheresse pénalise la production d’AOP salers

Cette année 25 à 26 000 pièces devraient être produites. © F.P.

À cause de la pénurie d’herbe au pâturage, la fabrication d’AOP salers s’est interrompue bien avant le 15 novembre 2018, date officielle de fin de campagne. Une situation inédite pour la filière dont le cahier des charges impose au minimum 75 % d’herbe dans la ration de base des vaches laitières. « Une telle sécheresse en automne, c’est assez rare », reconnaît Laurent Lours, président de la section AOP salers qui gère l’appellation au sein du Comité interprofessionnel des fromages.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Focus produits
La filière Cantal AOP, en quête d’évolution et de revalorisation

L’AOP Cantal fête les dix ans de son décret d’application.

Produits laitiers
Brillat-Savarin : l’IGP approuvée par la Commission

La Commission européenne a approuvé le 19 janvier la demande d’inscription du Brillat-Savarin…

Produits laitiers
La raclette de Savoie obtient son IGP

La raclette de Savoie a été inscrite vendredi au registre des Indications géographiques…

Produits laitiers
AOP laitières : « continuer à enrichir nos pratiques »

« Aujourd’hui, la préoccupation majeure des Français, c’est de savoir si les vaches sortent…