Aller au contenu principal

La perspective d’un Brexit dur suscite de fortes inquiétudes

© EU/Lukasz Kobus

Soixante pour cent des exportations de produits agricoles et agroalimentaires du Royaume-Uni sont destinées au reste de l’Union européenne. Et l’UE à 27 fournit 70 à 99 % des importations britanniques d’aliments selon le secteur. Le risque d’un Brexit dur, le fameux « no deal » vers lequel le Royaume-Uni se dirige depuis le refus des députés britanniques de voter l’accord de retrait établi avec l’UE à 27 sous l’égide de Michel Barnier, fait peser l’incertitude sur une part considérable des flux tant l’imbrication commerciale est dense.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Viandes
Viande de porc : bonne tenue des ventes UE en septembre

Découpe : Selon Bruxelles, en cumul de janvier à septembre, ce sont plus de 3,1…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Risque économique en augmentation en Europe, selon Coface

Coface, spécialiste du risque de paiement, a publié sa dernière analyse trimestrielle de…

Dossiers
Le Paquet Lait dessine la future Pac

Les conclusions du rapport sur le Paquet Lait affirment que les mesures mises…