Aller au contenu principal

La fermeture hebdomadaire s’impose à la distribution de pain en Puy-de-Dôme

Une des enseignes concernées par l'obligation de fermer un jour par semaine. © Croustipain

Vingt-cinq enseignes du Puy-de-Dôme, vendant du pain sept jours sur sept, sont contraintes à un jour de fermeture hebdomadaire, comme le sont les boulangeries artisanales, par le tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand. Elles seront soumises à une amende de 1 000 euros par jour de retard. Ces enseignes étaient assignées en référé par le syndicat CGT.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Boulangerie-Pâtisserie
L’Assemblée nationale a voté la suppression de la taxe farine

Lors du débat sur le projet de budget 2017 hier soir, l’Assemblée nationale a décidé de…

Boulangerie-Pâtisserie
La taxe farine revient… durablement ?

La taxe farine est de retour à la suite de la nouvelle lecture du budget 2017 par la commission…

Alimentation animale-céréales
Maïs à la phosphine : la moitié du stock conforme, selon Triskalia

A ce jour, près de la moitié du stock de maïs arrivé mi-décembre à Brest et traité à la…

Boulangerie-Pâtisserie
Un 7e site pour La Boulangère & Co en 2018

La Boulangère & Co (Groupe Norac) va construire sa septième usine de fabrication de pains et…