Aller au contenu principal

La fermeture hebdomadaire s’impose à la distribution de pain en Puy-de-Dôme

Une des enseignes concernées par l'obligation de fermer un jour par semaine. © Croustipain

Vingt-cinq enseignes du Puy-de-Dôme, vendant du pain sept jours sur sept, sont contraintes à un jour de fermeture hebdomadaire, comme le sont les boulangeries artisanales, par le tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand. Elles seront soumises à une amende de 1 000 euros par jour de retard. Ces enseignes étaient assignées en référé par le syndicat CGT.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Boulangerie-Pâtisserie
L’Assemblée nationale a voté la suppression de la taxe farine

Lors du débat sur le projet de budget 2017 hier soir, l’Assemblée nationale a décidé de…

Boulangerie-Pâtisserie
La taxe farine revient… durablement ?

La taxe farine est de retour à la suite de la nouvelle lecture du budget 2017 par la commission…

Alimentation animale-céréales
Maïs à la phosphine : la moitié du stock conforme, selon Triskalia

A ce jour, près de la moitié du stock de maïs arrivé mi-décembre à Brest et traité à la…

Boulangerie-Pâtisserie
Un 7e site pour La Boulangère & Co en 2018

La Boulangère & Co (Groupe Norac) va construire sa septième usine de fabrication de pains et…