Aller au contenu principal

Etats généraux : l’occasion de « remettre chacun en responsabilité » selon Leclerc

Les états généraux de l'alimentation peuvent permettre de remettre « chacun en responsabilité », producteurs, transformateurs et distributeurs, a commenté vendredi 7 juillet Michel-Edouard Leclerc, président du groupement E. Leclerc. « Aux producteurs, probablement, de dire mieux quel système de production ils veulent développer, aux transformateurs, aux industriels, de mettre en scène d'une autre manière l'offre agricole nationale transformée, et puis aux distributeurs, peut-être, de mieux valoriser pour tenir compte des nouvelles attentes », a-t-il continué sur les ondes de France info. Pour lui, il s'agit d'une occasion « remettre les curseurs qualitatifs à la hausse, et ce sera à cette occasion la manière de mieux rémunérer le producteur.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : Leclerc prêt à des « prix de crise » sur certains produits    

Michel-Edouard Leclerc s'est dit mercredi 13 septembre prêt à accepter la…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : la FCD favorable à une évolution du système   

Les grandes enseignes françaises de la distribution sont « favorables …

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : la FNSEA tacle Michel-Edouard Leclerc

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a dénoncé jeudi sur RTL les…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : l'atelier 5 propose d’inverser la formation du prix

« Certains groupes qui font du prix à tout prix disent que les prix vont …