Aller au contenu principal

En Europe, le végétarisme reste marginal

Grazyna Marcinkowska, chargée d’étude à FranceAgriMer, a présenté les résultats de l’enquête sur le végétarisme en Europe. © C. J./Apap

Il paraît que la consommation de viande baisse. C’est vrai qu’on la consomme désormais avec modération chez les flexitariens. Et plus du tout chez les végétariens, les végétaliens et les vegan. Mais derrière ces rumeurs et l’émergence de ces nouveaux modes de consommation, quelle est la réalité ? FranceAgriMer a fait parler les chiffres * au Sommet de l’élevage mercredi 2 octobre.

Mange-t-on vraiment moins de viande qu’avant ? La réponse est non. Que ce soit en France ou chez nos voisins européens (Espagne, Royaume-Uni, Allemagne), si la consommation de viande globale tendait à s’éroder depuis une décennie, elle s’est aujourd’hui plutôt stabilisée autour de 85 kg par habitant et par an, l’Espagne et le Royaume-Uni restant toujours de gros consommateurs (voir graphique).

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…

Viandes
L’Allemagne prend goût à la viande bovine

Bovins : Depuis l’an dernier, l’Allemagne est importatrice nette de viande…

Viandes
Veau de boucherie : les Pays-Bas doublent la France

Veau : La production néerlandaise de veau de boucherie a progressé de 6 % en…

Viandes
Charcuterie : besoin de hausse de prix mais déclin des achats

Découpe : La consommation française de charcuterie confirme son déclin.