Aller au contenu principal
« Récoltons l’avenir », une nouvelle marque pour soutenir la conversion bio

E. Leclerc annonce trois nouveaux partenariats avec le monde agricole

Un produit en conversion bio, des conserves de légumes français et du lait engagé, les nouveaux partenariats de Leclerc. © DR

Dans un contexte post EGA, E.Leclerc annonce trois nouveaux partenariats avec le monde agricole. Le premier concerne la meilleure rémunération de 26 000 éleveurs laitiers, à travers un partenariat mis en place avec Orlait, filiale du groupe coopératif Sodiaal. « Cet accord permettra d’orienter la production vers une montée en gamme, avec une amélioration des conditions d’élevage (150 jours de pâturage par an en moyenne) et une alimentation des vaches sans OGM (>0,9%) », indique le distributeur. Un lait « engagé de qualité », le lait Délisse Engagé sera ainsi lancé dès le mois de février sous Marque Repère. Le deuxième concerne le soutien à la conversion biologique. Marque Repère va lancer une nouvelle marque « Récoltons l’Avenir », s’inscrivant dans une démarche d’accompagnement contractualisée entre Marque Repère et les agriculteurs de la coopérative Les Celliers Associés. Il s’agira de contrat de filière d’une durée longue de cinq ans pour aider les agriculteurs durant les trois ans de conversion au bio. A la fin de  la troisième année, la production certifiée bio entrera dans la fabrication des produits de la gamme Bio Village de Marque Repère. Enfin, le troisième partenariat porte sur un accord avec la coopérative Cecab, le groupe Bonduelle et la société Conserves France. Des contrats de filière d’une durée de trois ans minimum seront signés avec des engagements notamment sur l’origine France.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Biocoop s’apprête à créer un fonds d’investissement pour la filière bio

Avec sa filiale Défi bio, Biocoop a déjà soutenu une dizaine d’entreprises…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux : l’occasion de « remettre chacun en responsabilité » selon Leclerc

Les états généraux de l'alimentation peuvent permettre de remettre « 

Fruits et légumes, Bio
L’étude de l’UFC-Que Choisir fait réagir distributeurs et acteurs du bio

A la suite de la publication de l’étude de l’UFC-Que Choisir dénonçant les…

Fruits et légumes, Bio
Marges bios : « mon ressenti est plutôt positif même si c’était exagéré »

Les Marchés Hebdo : Que pensez-vous de l’étude de l’…