Aller au contenu principal

Début d’année sous pression pour la filière ovine

La production française de viande d’agneau est restée stable sur les cinq premiers mois de l’année à 29 962 tonnes équivalent carcasse (téc), selon Agreste. Mais, dans le même temps, la consommation a manqué de vigueur. En cumul sur les quatre premiers mois de l’année, les achats des ménages de viande ovine pour leur consommation à domicile ont reculé de 7,2 % d'après FranceAgriMer - Kantar Worldpanel. À noter que si le traditionnel rendez-vous de l’agneau de Pâques a dans l’ensemble été suivi par les Français, c’est davantage la consommation au quotidien qui souffre, aux dires des opérateurs.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…

Viandes
Veau de boucherie : les Pays-Bas doublent la France

Veau : La production néerlandaise de veau de boucherie a progressé de 6 % en…

Viandes
Agneau : l’Allemagne affiche une consommation tonique

Ovins : L’Allemagne fait figure d’exception en Europe puisque le pays a vu sa…

Viandes
Viande bovine : rebond des achats en Europe

Bovins : Certains pays européens ont affiché de bons…