Aller au contenu principal

Dans un contexte économique défavorable, les charcutiers en appellent aux GMS

Rappelant les efforts engagés par les industriels pour améliorer leurs pratiques et la qualité sanitaire, nutritionnelle et gustative des produits, la Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viandes (Fict) indique, dans un communiqué, que « les entreprises ont besoin de retrouver les marges suffisantes pour maintenir les efforts d’investissement et d’innovation ». Selon la dernière étude de la Banque de France, près d’un tiers des 224 entreprises du secteur ont représenté un résultat déficitaire en 2017. Le résultat en 2017 des TPE, PME et ETI du secteur de la charcuterie est en net recul : 1,2% du chiffre d’affaires soit -30% en deux ans (contre 4,3% du CA pour les entreprises industrielles françaises). Le mouvement des gilets jaunes a par ailleurs généré des surcoûts logistiques (retards de livraisons, annulation de commandes…) qui ont impacté les marges des entreprises, souligne la Fict. « Il est urgent d’agir. Nous appelons les distributeurs à accompagner les entreprises françaises de charcuterie dans cette démarche collective d’engagement et de progrès. Nous attendons des négociations plus vertueuses », précise Bernard Vallat, président de la Fict.


En relation

Autres filières
Euralis s’organise pour renforcer sa compétitivité

Euralis a clôturé fin août 2016 un exercice difficile « marqué par des évènements…

Charcuterie-Traiteur
Financière Turenne Lafayette soupçonné de maquiller ses comptes

Le groupe Financière Turenne Lafayette a informé les services de l’Etat de la découverte de…

Charcuterie-Traiteur
La Fict alerte la distribution sur la situation économique de la filière

La Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viandes (Fict…

Charcuterie-Traiteur
L'État prête 70 M€ à la maison-mère de William Saurin

Le gouvernement va mettre à disposition 70 millions d'euros de prêt pour tenir à flot le groupe…