Aller au contenu principal

Cristal Union a sacrifié son résultat aux betteraviers

Le groupe sucrier Cristal Union, qui tenait ce matin son assemblée générale plénière, affiche une perte nette de 99 millions d'euros au titre de l’exercice 2018 (clos le 31 janvier 2019), pour 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires (réalisé pour moitié à l’étranger), en baisse de 16%. Il invoque un marché mondial exceptionnellement déprimé, une récolte de betteraves 2018 affectée par la sécheresse et les parasites, en baisse de 17% par rapport à 2017, et le différentiel de rémunération des betteraviers, à hauteur de 22,85 euros la tonne « alors que le marché rémunère autour de 17 euros la tonne actuellement », précise le groupe coopératif dans son communiqué de presse.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Tereos en perte nette malgré des ventes record en 2017-2018

Pour son premier exercice après la fin des quotas européens, le groupe coopératif Tereos,…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Tereos annonce le remboursement anticipé de la moitié de son emprunt

Dans un communiqué daté du 18 février, Tereos annonce son intention de procéder au remboursement…

Autres produits
Le sucre et le cacao s’effondrent

La semaine dernière, le sucre et le cacao ont souffert d’attentes de production en hausse pour…

Autres produits
Le café hésite, le cacao se replie et le sucre résiste

Les cours du café ont connu une semaine mouvementée.