Aller au contenu principal

Copa et Cogeca veulent « ajuster » la Pac

Les présidents des organisations européennes d’agriculteurs et de coopératives sont convenus, vendredi dernier, d’une position conjointe sur la future Pac (politique agricole commune). Coûtant moins de 1% des dépenses publiques de l’UE, la Pac est « un bon investissement », a considéré le président du Copa Martin Merrild. Il a exposé en conférence de presse vendredi le souhait de maintenir la Pac sur ses « deux piliers forts », mais en l’ajustant et en la simplifiant. Il compte en particulier sur des mesures plus performantes de gestion des risques dus à la volatilité des marchés. Il se prononce aussi pour la garantie d’une vie attrayante dans les zones rurales.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
La FNSEA interpelle les candidats

En vue du prochain congrès de la FNSEA, les 28 et 29 mars à Brest, Christiane Lambert,…

Autres filières
La FNSEA appelle à « rester au sein » de l'Union Européenne

La présidente du syndicat agricole majoritaire, la FNSEA, a estimé qu'il faut « rester au…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le Copa-Cogeca alerte sur le futur budget européen

Le Copa et la Cogeca appellent à éviter toute réduction communautaire de…

Autres filières
La Confédération paysanne occupe l'Agence de paiement à Limoges

Des membres de la Confédération paysanne ont occupé en début d'après-midi…