Aller au contenu principal

Brexit : la FNSEA et son homologue irlandais soutiennent Michel Barnier

« Un non-accord serait très préjudiciable aux agriculteurs irlandais et français. L’UE doit rester ferme sur l’accord de retrait, issu des négociations entre l’UE et le gouvernement du Royaume-Uni », ont déclaré hier Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, et Joe Healy, président d’Irish Farmers Association à l’issue d’une rencontre à Dublin à quelques heures de votes cruciaux cette semaine à Londres. Tous deux ont réaffirmé leur engagement en faveur du « backstop » et ont soutenu la position « solide » du négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier. « IFA et FNSEA partagent le double objectif de maintenir la circulation des marchandises entre l’UE27 et le Royaume-Uni et de garantir le respect mutuel de normes et de réglementations élevées.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Les agriculteurs britanniques redoutent les tarifs d’importation post-Brexit

Le syndicat agricole britannique NFU, par la voix de sa présidente Minette Batters, fait un…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La FNSEA interpelle les candidats

En vue du prochain congrès de la FNSEA, les 28 et 29 mars à Brest, Christiane Lambert,…

Autres filières
La FNSEA appelle à « rester au sein » de l'Union Européenne

La présidente du syndicat agricole majoritaire, la FNSEA, a estimé qu'il faut « rester au…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Copa et Cogeca veulent « ajuster » la Pac

Les présidents des organisations européennes d’agriculteurs et de coopératives sont convenus,…