Aller au contenu principal

Négociations : « l’Ania maintiendra son extrême vigilance »

Jean-Philippe Girard, président de l'Ania. © © Julien Piffaut

Les Marchés Hebdo : Bercy a assigné Carrefour en justice pour pratiques commerciales abusives et menacé plusieurs autres enseignes le 9 novembre en pleine période de négociations commerciales. Comment réagissez-vous ?

Jean-Philippe Girard : L’Ania ne s’exprime pas sur les actions judiciaires lancées ou en cours. De manière générale, l’Ania prend acte et salue toute initiative des pouvoirs publics visant à faire respecter par les enseignes de la grande distribution le cadre fixé par la loi, prérequis à des négociations commerciales plus apaisées et plus respectueuses comme le souhaitent l’ensemble des acteurs.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Coopération commerciale : quelques rappels utiles

La coopération commerciale doit porter sur un service distinct de la simple…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Bercy poursuit Carrefour et menace d’autres enseignes

Michel Sapin et Martine Minville ont annoncé hier avoir « assigné l’enseigne Carrefour…

Réglementation
Loi Sapin 2 : À la recherche d’indices

Déjà évoquée dans une précédente chronique*, la loi dite Sapin 2…

Réglementation
Loi Sapin 2 : clap de fin… ou presque

Après plus de sept mois de discussions parlementaires, le projet de loi Sapin…