Aller au contenu principal

Une consommation de viande de veau toujours en berne

Veau : Malgré un prix moyen d’achat parmi les plus élevés du rayon boucherie (à quasiment 16 euros le kilo depuis le début de l’année), le veau n’est pas plus pénalisé que les autres viandes par le désintérêt des Français. Selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel, les achats des ménages ont reculé de 5,7 % en cumul du 28 décembre au 2 octobre par rapport à la même période un an plus tôt, dont -4,4 % pour les pièces à griller/rôtir et -8 % pour celles à bouillir/braiser. Des évolutions qui tendent à souligner que le prix n’est pas le seul critère de choix de consommateurs, les premières s’écoulant autour de 18,48 euros le kilo quand les secondes se vendent à 13,15 euros le kilo.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages reste de rigueur

Gros bovins : Il y a bien eu un effet rentrée pour la filière bovine, du moins…

Viandes
Regain d’intérêt pour les vaches laitières de qualité

Gros bovins : Sur les marchés en vif, le commerce des gros bovins finis gagne…

Viandes
Vaches : concours de Noël à l’horizon

Bovins : L’ambiance est calme sur les marchés en vif.

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…