Aller au contenu principal

Horsegate : la justice française ordonne un procès   

Cinq ans après le retentissant scandale en Europe de la viande de cheval vendue comme du bœuf, la justice française a décidé de juger quatre protagonistes soupçonnés d'avoir participé à l'escroquerie, dont deux ex-dirigeants de l'entreprise Spanghero. L'ancien dirigeant Jacques Poujol, en première ligne, et le directeur Patrice Monguillon, en lien avec leurs intermédiaires Johannes Fasen et Hendricus Windmeijer, sont soupçonnés d'avoir trompé la société de fabrication de plats préparés Tavola, filiale du groupe Comigel, en lui vendant en 2012 et début 2013 plus de 500 tonnes de viande présentée comme du boeuf, alors qu'il s'agissait de cheval. L'un d'eux a fait appel de cette ordonnance du juge et la cour d'appel de Paris devra encore valider ou non la tenue du procès.


En relation

Viandes
FCO : la zone réglementée s’agrandit

Suite à l’apparition d’un nouveau foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) en Loire-Atlantique…

Réglementation
Viande avariée du Brésil : l’UE veut des garanties

La Commission européenne a demandé aux autorités brésiliennes de s'assurer que les entreprises…

Réglementation
Scandale de la viande brésilienne sur fond d’accord Mercosur

La réaction de la Commission européenne face au scandale de la viande avariée…

Viandes
L'UE va autoriser les additifs phosphatés dans la viande de kebab

Les additifs chimiques à base de phosphate vont être autorisés dans la viande…