Aller au contenu principal

Gros bovins : un marché déprimé

Faute de fourrages, les sorties de vaches allaitantes pourraient rester régulières © Emeline Bignon

La sécheresse et les épisodes de canicule de cet été ne se sont pas traduits par une hausse des réformes de vaches laitières, les abattages ont au contraire reculé de 5 % au mois d’août par rapport à l’an dernier, selon Normabev. À l’inverse, les abattages de vaches allaitantes ont progressé de 2 %, « probablement sous l’effet de la sécheresse estivale et du manque de fourrage qui se fait sentir depuis le début de l’année dans le grand bassin allaitant », explique l’Institut de l’élevage. Alors que les fourrages manquent toujours et que les récoltes de maïs ont été décevantes, le rythme des réformes pourrait rester soutenu à l’automne.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Ovins : l’UE importe moins et exporte davantage

Ovins : La croissance de la demande mondiale, tandis que la consommation…

Viandes
Viande bovine : hausse des exportations en septembre

Bovins : Les exportations françaises de viande bovine ont dépassé 20 000 téc au…

Viandes
Broutard : la France reste tournée vers l’Italie

Broutards : En 2017, les exportations françaises de bovins maigres de plus de…

Viandes
Broutards : prix très fermes, marché fluide

Broutards : Peu d’offres, bonne demande, aucun changement sur les fondamentaux…