Aller au contenu principal

Gros bovins : pas de changement

Pas d’évolution à noter sur le marché des gros bovins cette semaine. Comme la précédente, la tendance est plutôt baissière, notamment en femelles laitières, les abattoirs se montrant prudents alors que leurs stocks s’étoffent. En allaitantes, l’offre mesurée permet de maintenir les cours, voire même une petite hausse dans les meilleurs animaux. En jeunes bovins allaitants, la faiblesse de l’offre limite l’érosion des prix. Pour l’heure, la sécheresse qui touche une bonne partie de la France (61 départements sont en alerte) ne semble pas avoir encore d’effet sur les sorties. Mais tout laisse à penser que si la situation se prolonge, les éleveurs pourraient accélérer les réformes, faute de fourrages, notamment en région Auvergne Rhône-Alpes.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…

Viandes
Veau de boucherie : pas encore de hausse saisonnière

Veau : La hausse saisonnière des cours des veaux de boucherie se fait attendre…

Viandes
Viande bovine : ambiance calme à l’horizon

Gros bovins : Le commerce de la viande devrait rester calme ces prochains jours…

Viandes
Ovins : petite faiblesse des prix européens

Ovins : Le marché européen des agneaux a montré des signes de faiblesse la…