Aller au contenu principal

Fruits et légumes : une demande prudente

Le férié du 8 mai et le temps instable n’ont pas facilité le commerce. La baisse globale des disponibilités de fraise, dans tous les bassins de production, a toutefois permis de concrétiser un raffermissement des cours. De même, les prix du chou-fleur ont continué de renchérir, soutenus par la persistance d’une demande export et de moindres disponibilités bretonnes (285 000 têtes mardi). En asperge, le faible niveau d’apports a également permis de stabiliser les prix, malgré une consommation peu dynamique. En courgette aussi, les cours ont été reconduits, sous l’effet d’une offre provençale plus limitée. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes
Légumes : des productions d’automne encore limitées

Légumes : Un bon équilibre commercial se maintient en endive, en raison de la…

Fruits et légumes
Légumes : des offres de saison très mesurées

Légumes : Le commerce de la tomate a marqué le pas, en ce début de vacances d’…

Fruits et légumes
Petit ralentissement du commerce avec les vacances

Fruits : Le marché français marque un peu plus le pas en cette fin de semaine,…

Fruits et légumes
Lent développement des offres automnales

Légumes : En dépit d’une demande plus timide, dissuadée par les hauts niveaux…