Aller au contenu principal

Fruits et légumes : un commerce peu animé

© Réussir Archives

En chou-fleur, la plus faible pression des apports bretons et la persistance de besoins en France et à l’export favorisent la remontée des cours. En salades, les tarifs sont difficilement tenus, face à une offre plus large, notamment en batavia. Le marché de l’endive demeure très calme, cours reconduits. Le temps maussade s’avère peu propice au développement des ventes de tomate. Les prix sont réajustés à la baisse. En concombre, la modération des volumes facilite la tenue des cours. La campagne d’asperge du Sud-Ouest continue de se mettre en place. Celle du Sud-Est s’amorce tout juste.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes
Légumes : des productions d’automne encore limitées

Légumes : Un bon équilibre commercial se maintient en endive, en raison de la…

Fruits et légumes
Légumes : des offres de saison très mesurées

Légumes : Le commerce de la tomate a marqué le pas, en ce début de vacances d’…

Fruits et légumes
Petit ralentissement du commerce avec les vacances

Fruits : Le marché français marque un peu plus le pas en cette fin de semaine,…

Fruits et légumes
Lent développement des offres automnales

Légumes : En dépit d’une demande plus timide, dissuadée par les hauts niveaux…