Aller au contenu principal

FranceAgriMer abaisse ses prévisions de stocks

© Remi Jouan

La Mer noire a lavé l’affront de l’élimination de l’appel d’offres égyptien, la semaine dernière, pour 60 000 t de blé tendre, remporté par la France. Le nouvel appel est remporté par la Russie, pour 180 000 t et l’Ukraine, 115 000 t. Depuis le début de la campagne, les exportations de blé tendre de l’UE vers les pays tiers portent, à la date du 7 octobre, sur 6,64 Mt, dont 1,68 Mt pour la France, en retard de 460 000 t sur l’an dernier, même période. Malgré ce résultat décevant, FranceAgriMer porte de 11 à 11,7 Mt ses objectifs d’exportations vers les pays tiers et maintient à 8,3 Mt les ventes à l’UE. Les cours sont restés fermement orientés à l’instar de Chicago, au plus haut depuis deux mois pour le blé et le maïs.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Céréales
Céréales : volatilité du marché du blé

Les cours du blé à Chicago ont rebondi hier sous l’effet d’un léger retard annoncé des semis…

Viandes
Ovins : hausse des exportations irlandaises

Ovins : Au premier trimestre, les exportations irlandaises de viande ovine ont…

Céréales
Céréales : incertitude et confusion

Après un week-end prolongé par la fête du travail, aux États-Unis, le marché du blé à Chicago, à…

Viandes
Viande bovine : le marché turc dans le brouillard

Bovins : La Turquie est le premier débouché de la filière bovine européenne,…