Aller au contenu principal

Fraise : les Français se détournent des importations

Entre mars et juillet, les achats de fraises totalisaient 207 kg pour 100 ménages, selon FranceAgriMer. C’est 11 % de moins que sur la même période de 2017 et 7 % de moins que la moyenne 2015-2017. En cause, la baisse des achats en début de campagne, où les tarifs étaient élevés. Ce sont les importations qui ont souffert de cette baisse d’intérêt des ménages. Les achats de l’Hexagone ont ainsi chuté de 28 % sur les sept premiers mois de l’année comparé à la moyenne quinquennale, à 53 100 tonnes. Les exportations françaises n’ont atteint, dans le même temps, que 8 500 t, c’est 33 % de moins que la moyenne quinquennale. Les chiffres des expéditions tendent à se replier depuis plusieurs années, précise FranceAgriMer.

À noter, la France ne produit que 5 % des fraises européennes, loin derrière l’Espagne (29 %), la Pologne (16 %), l’Allemagne (11 %), l’Italie (10 %) et le Royaume-Uni (9 %), selon les données 2016 d’Agreste.


En relation

Fruits et légumes
Une campagne compliquée pour la carotte

Entre diminution de la production et baisse des prix, Agreste dresse un tableau assez maussade…

Fruits et légumes
[infographie] Légumes : en 2017, le déficit commercial s’est résorbé

À l’inverse des fruits, le déficit commercial français sur les légumes s’est amélioré en 2017,…

Fruits et légumes
Fruits frais : hausse du déficit commercial en début d’année

Sur les quatre premiers mois de l’année, la France a accentué son déficit commercial de 2 % en…

Fruits et légumes
Légumes : des productions d’automne encore limitées

Légumes : Un bon équilibre commercial se maintient en endive, en raison de la…