Aller au contenu principal

Foie gras : Lur Berri et Labeyrie financent l’élevage de canard

Les éleveurs de canards prêts à gaver doivent pouvoir mettre ceux-ci à l'abri. © Reussir

Pour revenir en 2019 à leur effectif de canards d’avant les deux grippes aviaires successives dans le Sud-Ouest, soit quelque 3,8 millions, la coopérative Lur Berri et le fabricant de foies gras Labeyrie qu’elle fournit ont créé un fonds de financement de bâtiments biosécurisés. Ce fonds va aider les éleveurs de canards prêts à gaver à mettre aux normes ou construire des bâtiments où abriter les canards, en partenariat avec plus d’une centaine d’établissements financiers. Par ailleurs Labeyrie s’engage à couvrir les amortissements des investisseurs pendant au moins un contrat de 7 ans en payant le canard quelque 25 % de plus. Le coût global de ce plan est estimé à 16 millions d’euros, a indiqué ce matin en conférence de presse la direction du groupe, autour du DG Jacques Trottier.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Risque terroriste : « une contamination a de fortes chances d’être décelée »

Les Marchés Hebdo : Les entreprises agroalimentaires…

Qualité
La version 2018 de l’Iso 22000 est sortie

Le groupe Afnor vient de publier le nouveau standard international de gestion de la sûreté des…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Avril exporte son expertise de l’élevage

Jusqu’au printemps 2017, Asa était la division biosécurité et spécialités nutritionnelles (BSN)…

Viandes
Les parasites suivis de plus près en abattoir

La DGAL diffuse une nouvelle instruction technique sur les informations…