Aller au contenu principal

Fin de la grève dans l'usine LU près de Nantes après le licenciement d'un salarié

La production de biscuits dans l'usine LU à La Haye-Fouassière, près de Nantes, a repris normalement depuis dimanche après la fin de la grève lancée suite au licenciement d'un salarié, selon la CGT. Pendant six jours, le fonctionnement des quatre lignes de production de biscuits LU - crackers (Belin), petit-déjeuner (BelVita), biscuits secs (Petit Beurre) et les gaufrettes Paille d'Or - avait été perturbé par des débrayages successifs. L'appel à la grève avait été lancé en soutien à un ouvrier de 41 ans, dont 17 années d'ancienneté au sein de l'entreprise, licencié pour des manquements aux règles de sécurité.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Épicerie
Grève dans l'usine Lu après le licenciement d'un salarié

La production de biscuits dans l'usine Lu à La Haye-Fouassière, près de Nantes, est perturbée…

Épicerie
L'Italien Ferrero confirme vouloir racheter Delacre

Le géant italien du chocolat Ferrero a confirmé, via sa branche française, à l’AFP avoir fait…

Épicerie
Trop d’acrylamide dans des biscuits pour enfants

La société belge Belkorn a rappelé ses biscuits Biskids au jus de pomme…

Épicerie
L’Etat veut renforcer les contrôles sur les nanoparticules dans les aliments

A la suite de l’enquête publiée par 60 Millions de consommateurs fin août, le…