Aller au contenu principal

[Infographie] Fermeté en poudre de lait, le beurre ramollit

© © Stéphane LEITENBERGER

Sur le marché français et plus largement européen, deux tendances en cette fin d’année. D’un côté le marché de la poudre de lait écrémé se raffermit, allégé après de nouvelles ventes importantes des stocks d’intervention, qui n’atteignent plus que le tiers de leur plus haut niveau. Les belles performances à l’exportation (+41 % en octobre en volume comparé à 2017) et le retour de la demande du sud est asiatique sont autant d’indicateurs positifs. De l’autre, le beurre, moins tonique. Les cours oscillent entre stabilité (Allemagne, Pays-Bas) ou effritement (France, Pologne, Royaume-Uni), dans un contexte ou les exportations sont limitées par l’écart de prix avec nos principaux concurrents, Nouvelle-Zélande en tête.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Poudre de lait : à quand la sortie du marasme ?

Pour l’heure, le commerce européen reste calme, certains opérateurs, notamment chez nos voisins…

Produits laitiers
Lait : rebond de la collecte européenne

En novembre, la collecte laitière européenne a bondi de 6 % par rapport à l’an dernier annonce…

Produits laitiers
Poudre 0 % : le marché reste lourd, des opérateurs inquiets

Le marché français de la poudre de lait écrémé réussissait péniblement à s’éloigner de son plus…

Produits laitiers
[Infographie] Fromages : des disponibilités assez larges

Les fabrications européennes de fromages ont augmenté de 2,1 % sur les sept premiers mois de l’…