Aller au contenu principal

Évolution en ordre dispersé

© VP

Légumes : Malgré un temps davantage propice à la consommation, la demande s’est montrée plus prudente, pour un certain nombre de légumes, à commencer par la carotte dont l’offre s’est étoffée, suite à la reprise des arrachages. Le commerce du poireau a manqué aussi de dynamisme. Et cela s’est soldé par des réajustements tarifaires. Le marché de l’endive s’est montré également plus compliqué. La faiblesse des volumes, dans les Hauts-de-France (3 490 t), a toutefois permis de tenir les prix. En chou-fleur, la modestie des apports bretons et la meilleure demande ont permis de conforter le mouvement de hausse des cours.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes
Légumes : des productions d’automne encore limitées

Légumes : Un bon équilibre commercial se maintient en endive, en raison de la…

Fruits et légumes
Légumes : des offres de saison très mesurées

Légumes : Le commerce de la tomate a marqué le pas, en ce début de vacances d’…

Fruits et légumes
Petit ralentissement du commerce avec les vacances

Fruits : Le marché français marque un peu plus le pas en cette fin de semaine,…

Fruits et légumes
Lent développement des offres automnales

Légumes : En dépit d’une demande plus timide, dissuadée par les hauts niveaux…