Aller au contenu principal

En Nouvelle-Zélande, coup de frein à l’intensification laitière

Mauvais second semestre pour les éleveurs néo-zélandais. Après avoir appris que les résultats de Fonterra seraient pires que prévu, c’est désormais le gouvernement qui a la production laitière dans le collimateur. La Nouvelle-Zélande entame un plan pour la santé des cours d’eau et la gestion des eaux usées et pluviales. Or l’intensification des élevages laitiers et leur augmentation semblent en partie responsable de la pollution actuelle. Si le plan est voté, il ne pourrait plus y avoir de nouvelles créations d’exploitations ni de nouvelles zones irriguées sans un plan très strict de gestion de l’eau. Dans ce contexte, le développement de la production néo-zélandaise pourrait bien connaître un coup de frein.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
La production laitière suisse a reculé

En 2016, la production laitière suisse a reculé de 1,5% à 3,4 millions de tonnes de lait,…

Produits laitiers
Hausse annuelle de 17 % du prix du lait européen en mars

À 33,1 centimes le kilo au mois de mars, le prix moyen du lait européen, payé au producteur,…

Produits laitiers
Lait : reprise de la production mondiale en 2017

Le département américain de l’agriculture (USDA) a révisé ses prévisions de…

Dossiers
Pénurie en France, tensions sur la planète

La consommation mondiale de beurre a progressé de 11,7 % entre 2013 et 2017, selon les…