Aller au contenu principal

Économiser sur des matières premières rares

Les denrées importées des pays tiers bénéficient d'un régime particulier à certaines conditions. © Port de Rotterdam

Les importateurs de matières premières des pays tiers avaient jusqu’au 1er février 2019 pour déposer auprès de la Douane une demande de suspension de droit d’entrée ou de contingent tarifaire. Le dirigeant d’une PME transformant des fruits exotiques témoigne avoir bouclé son dossier à temps, assez facilement et rapidement. Il croise maintenant les doigts, car sa demande va être étudiée sous l’angle de sa « recevabilité économique et technique » par le bureau français de la politique tarifaire et commerciale, puis être adressée, ainsi que tous les autres dossiers, à la Commission européenne. « Le but est de présenter des dossiers crédibles et sérieux », explique un responsable de ce bureau.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Jeunes bovins : cheptel stable en Allemagne

Bovins : Le marché du jeune bovin est calme en Allemagne, comme souvent à cette…

Aviculture
Volaille : l’Europe accroît sa présence en Afrique

Volaille : 2017 a commencé sur une tendance plus positive pour les filières…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Les eurodéputés ne veulent plus d’huile de palme non-durable

Dans une résolution non-contraignante, les eurodéputés ont approuvé hier la demande de mise en…

Viandes
2017 ne restera pas dans les annales

Le marché français s’est montré très lourd au premier trimestre.