Aller au contenu principal

À dix ans, Bio Direct aborde une nouvelle étape

Les cent producteurs et les deux salaisonneries génèrent aujourd'hui un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros. © Fr. J.

Cent producteurs aujourd’hui, cent vingt prévus en 2020, deux salaisonneries qui pèsent, en cumulé, un peu plus de 15 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une soixantaine de salariés. La croissance du groupement Bio Direct (siège social à La Gravelle, Mayenne) paraît sans limites, tant le marché réclame toutes sortes de produits bios en rayon, y compris de la viande de porc et des salaisons.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes, Bio
Les viandes bios continuent de se développer

En 2017, les volumes de viande bio ont augmenté de 10%, tirés par les bovins allaitants abattus…

Viandes, Bio
L’Ifip et l’Itab signent un partenariat pour le porc bio

Face à une production de porc biologique encore trop faible par rapport à la demande, L’Ifip et…

Bio, Focus produits
Viande bio : Se développer sans déstabiliser le marché

Les disponibilités en viande bio affichent une croissance rapide, à 37 552 tonnes en 2017 selon…

Viandes, Bio
Porc bio : du jambon cuit avant tout

Découpe : Le porc bio reste encore peu présent dans les rayons, en raison d’une…