Aller au contenu principal

Directive OGM: des organisations agricoles souhaitent une révision

29 organisations, au premier rang desquelles l'union française des semenciers (UFS), mais aussi les producteurs de blé (AGPB), de maïs (AGPM), de betteraves (CGB), d'huiles et de protéines végétales (FOP) ou encore les industriels de l'agroalimentaire (Ania), les coopératives agricoles (Coop de France), mais aussi des syndicats comme la FNSEA ou les Jeunes agriculteurs (JA), appellent l’Etat à réclamer l’exclusion de nouvelles techniques de sélection des semences de la directive européenne sur les OGM. Elles demandent à la France « de rejoindre l'initiative de plusieurs Etats-membres en faveur d'une adaptation de la directive OGM » et d’exclure les organismes issus de la technique génétique de mutagénèse de la directive sur les OGM.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Life Beef Carbon présenté à la Cop 22

Jean-Baptiste Dollé, chef du service environnement-bâtiment de l’Institut de l’élevage, présente…

Produits laitiers
Le « paquet lait » pourrait s’appliquer après 2020

La Commission européenne a publié aujourd’hui le second rapport sur la mise en œuvre du « paquet…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La plateforme anti-gaspillage du Copa-Cogeca a démarré

La première réunion de la plateforme européenne anti-gaspillage du Copa et du Cogeca s’est tenue…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La Commission européenne « ne peut pas ignorer la position du Parlement ».

Les Marchés Hebdo : Comment va s’articuler votre rapport sur la volatilité…