Aller au contenu principal

Dijon Céréales s’allie pour construire des filières locales

Intérieur du moulin du Moulin Decollogne. © Jbm-Aiseray

La meunerie et la boulangerie sont, pour Dijon Céréales, des « métiers difficiles » sur lequel le Conseil d’administration engage une réflexion. Le président Marc Patriat l’a signalé à l’assemblée générale du groupe coopératif le 13 décembre et le directeur général Christophe Richardot a sommairement décrit les « réaménagements » en cours : le partenariat entre des coopératives régionales et le groupe Nicot (en Saône-et-Loire) en vue d’optimiser le fonctionnement du moulin Decollogne (en Côte-d’Or) au service de la filière bio ; un accord a passé avec Maison Roger pour relancer l’activité de 7 boulangeries dijonnaises, où doit s’afficher des 2020 une filière locale allant du blé au pain.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Boulangerie-Pâtisserie
Ingrédients de panification : Lesaffre réalise deux acquisitions

Dans le cadre de sa stratégie de développement sur le marché des levures et ingrédients de…

Témoignages, Bio
Le pain bio livré directement dans les cantines de Toulouse

Jusque-là, le pain frais bio pour les cantines des écoles de Toulouse était livré aux alentours…

Autres filières, Bio
Oviatis lance une campagne de financement participatif

La société Oviatis a lancé une campagne de financement participatif pour lever 160 000 euros par…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Ingrédients : Orkla acquiert le britannique Orchard Valley Foods

Via sa filiale NIC Entreprises Limited, le norvégien Orkla Food Ingredients a signé un accord…