Aller au contenu principal

Deux sucreries de Cristal Union sur la sellette

Le site de Toury a une capacité de production de 150 000 t de sucre, souligne la CGB.

Le Conseil d’Administration de Cristal Union a annoncé hier mettre « à l’étude » le projet de fermer ses sites de Bourdon (Puy-de-Dôme) et de Toury (Eure-et-Loir), ainsi que d'arrêter partiellement le conditionnement sur le site alsacien d’Erstein. L’heure est la recherche « de repreneurs et de solutions alternatives à la fermeture de ces sites », selon le communiqué du groupe coopératif. Mais l’annonce laisse penser aux betteraviers et aux salariés des sucreries qu’ils vont exécuter leur ultime campagne. Le groupe justifie cette position par la nécessité de pérenniser son activité globale. L’activité sucrière est mise à mal par la surproduction mondiale de sucre.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
« L’accord interprofessionnel donne trois ans de visibilité »

Les Marchés Hebdo : Comment se caractérise la nouvelle…

Dossiers
Comment les sucriers se sont préparés à l’après-quota

Les trois principaux industriels du sucre français résultent de regroupements relativement…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Interbio Occitanie est lancée 

Interbio Occitanie a été officiellement présentée à l’occasion du salon Regal…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Cristal Union se félicite de « performances industrielles inégalées »

Les dix usines de transformation de betterave de Cristal Union ont tourné à pleine capacité au…