Aller au contenu principal

Deux personnes jugée ce mardi après l'agression d'un boucher parisien

Deux personnes, qui avaient été placées en garde à vue après l'agression ce week-end à Paris d'un boucher par des militants antispécistes, seront jugées en comparution immédiate ce mardi après-midi pour « violences et dégradations en réunion ». Ce boucher, Steevens Kissouna, a été attaqué samedi sur son stand du marché couvert Saint-Quentin près de la gare de l'est dans le Xe arrondissement de Paris. « Je préparais une commande pour un client. J'ai senti un liquide me toucher, j'ai mis la main à la tête, le liquide était très rouge. J'ai levé la tête, il y avait entre 15 et 20 individus devant l'étalage avec des slogans « liberté et défense des animaux » », a témoigné le boucher sur BFMTV.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Abattoir d’Houdan : le procès des militants L214 reporté

Le procès à Versailles de deux militants de l'association de défense des animaux L214, qui…

Viandes
Olivier Falorni défendra la vidéosurveillance dans les abattoirs

Le Figaro et France 3 Nouvelle-Aquitaine/Charente-Maritime ont repris le sujet de la…

Viandes
Abattoirs : la formation plutôt que les caméras, prône S. Travert

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a donné dimanche la priorité à la formation des…

Viandes
Le procès de l’abattoir de Mauléon à nouveau reporté

Suite à la diffusion d’une vidéo par L214 filmée en caméra cachée, le procès de l’abattoir de…