Aller au contenu principal

Deux députés LREM demandent une sanctuarisation des terres bios

Les députés LREM Yannick Kerlogot et Sandrine Le Feur ont écrit la semaine dernière à Didier Guillaume pour lui demander de « sanctuariser les terres exploitées en agriculture biologique depuis un certain nombre d’années ». « Actuellement, aucun texte ne garantit qu’une terre cultivée selon les principes de l’agriculture biologique pendant plusieurs années sera toujours cultivée selon ce type d’agriculture en cas de changement d’exploitant. […] Au regard des enjeux climatiques et de l’importance grandissante que les Français accordent à la qualité de leur alimentation, cette situation pose aujourd’hui un réel problème de cohérence », écrivent-ils dans le courrier.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Bio : « Nous voulons aller au-delà de la réglementation européenne »

Les Marchés Hebdo : La Fnab est-elle pour la différenciation nationale par…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Le Cese s’autosaisit sur les Siqo

Comment consolider et développer les signes officiels de qualité et d’origine des produits…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
« Pas de bio au rabais ! », lance la FNSEA

A la suite du vote favorable sur la révision du règlement européen relatif à…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Le nouveau règlement bio fait un pas de plus vers l’adoption

Après trois ans de négociation, la commission agriculture du Parlement européen a entériné le…