Aller au contenu principal

Des leviers de croissance pour les IAA

L'encadrement des promotions représente une perte de 1 % de croissance, selon l'Ania. © Pixabay

L’Association nationale des industries alimentaires (Ania) chiffre à 500 millions d’euros les restrictions promotionnelles induites par la loi Alimentation. Cette perte représente 1 % de croissance annuelle, a considéré l’Ania à sa conférence de presse économique annuelle le 3 avril. Ce manque à gagner a été calculé à partir des volumes promotionnels de 2018 sortant du nouveau cadre réglementaire : les promotions supérieures à 25 % du chiffre d’affaires ou volumes annuels et les réductions de prix de vente au détail supérieures de 34 % du prix de vente conseillé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Fruits et légumes, Bio
L’étude de l’UFC-Que Choisir fait réagir distributeurs et acteurs du bio

A la suite de la publication de l’étude de l’UFC-Que Choisir dénonçant les…

Fruits et légumes, Bio
Marges bios : « mon ressenti est plutôt positif même si c’était exagéré »

Les Marchés Hebdo : Que pensez-vous de l’étude de l’…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : l’Ania écrit à Macron, Leclerc le menace

A la veille de la prise de parole d’Emmanuel Macron, la tension est palpable dans la filière…

Dossiers
L’incertitude plane sur les négociations commerciales 2018

Malgré le bon esprit des discussions lors des états généraux de l’alimentation, l’industrie s’…