Aller au contenu principal

Des céréales à paille 2019 répondant à tous les besoins

© S. Leitenberg

L’abondance de la moisson nationale de blé tendre est unanimement reconnue : elle dépassera les 38 millions de tonnes cette année. Certes l’Auvergne n’y participe pas, à cause du manque d’eau persistant. Les opérateurs attendent maintenant les données qualitatives de la collecte. Les laboratoires de FranceAgriMer et d’Arvalis-Institut du végétal avaient délivré au 20 août un heureux aperçu qualitatif des collectes de blé tendre et de blé dur. Il manquait encore d’importantes données : celles des Hauts-de-France, représentant 21 % de la collecte nationale de blé tendre en moyenne des cinq dernières campagnes, et aussi de la Bretagne (5 %). Celles-ci seront connues lors du conseil spécialisé des céréales de septembre.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Les industries agroalimentaires génèrent de plus en plus de coproduits

Alors que les concepts d’économie circulaire et de développement durable tendent à s’imposer de…

Viandes
Système U pilote une filière porcine bien-être et nutrition

Un partenariat d’un genre nouveau a été signé, jeudi 13 septembre, dans l’enceinte du Space…

Céréales
Phase de consolidation pour les céréales

Les cours des céréales, et du blé en particulier, se sont consolidés depuis le début de semaine…

Céréales
Hausse des cours à Chicago, malgré une ambiance stable

Les cours du maïs, du soja et, dans une moindre mesure, du blé ont progressé hier à Chicago, l’…