Aller au contenu principal

De bons relais d’innovation dans les matières premières

En 2018, 314 usines appartenant à 201 entreprises ont fabriqué en France 20,8 millions de tonnes (Mt) d’aliments pour animaux, volailles en tête (41 %), suivies des bovins (lait et viande : 29 %) et des porcs (24 %) sans oublier les autres espèces, lapins, chevaux, gibiers, poissons… Technologies, produits, marketing, commercialisation sont autant d’axes d’innovation exploités, expliquait François Cholat, président du Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale (Snia) lors de leur assemblée générale du vendredi 17 mai 2019 à Rodez.

Compétitivité, durabilité, sécurité sanitaire, biosécurité mais aussi bien-être animal constituent certains des moteurs de l’innovation tant en matière de produits que d’organisation collective.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
RAGT, « semencier de la nutrition animale »

Née il y a cent ans en tant que coopérative, RAGT est devenue en 1944 une société anonyme.

Céréales
Baisse de la production d’aliments composés

La production nationale d’aliments composés a diminué en septembre de 3,6 % par rapport au mois…

Dossiers
Panorama des innovations présentées à Paris

Alors que le Sial a fermé ses portes le 20 octobre dernier, Les Marchés…

Alimentation animale-céréales
Tridordeum : la nouvelle céréale commercialisée en France

Agrasys a fait le point hier aux Journées techniques de la meunerie et des industries…