Aller au contenu principal

Croissance à deux chiffres pour l'œuf biologique

© Gutner / Reussir

La consommation français d'œufs peine à se maintenir. En cumul annuel mobile au 26 février, selon les relevés Iri, les ventes d'œufs se sont tassées de 0,8 % par rapport à la même période un an plus tôt, pour s'installer à un peu plus de 4,39 milliards d'œufs. Bien que de plus en plus décrié, l'œuf de cage ou de poules élevées au sol reste le plus acheté, avec 53,1 % de part de marché (PDM) mais subit de lourdes pertes d'une année sur l'autre (-6 %). Un déclin qui se fait au profit des œufs alternatifs, et en premier lieu aux œufs plein air, dont les ventes ont augmenté de 3,1 % en un an et qui détiennent désormais 31,6 % de PDM.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture, Bio
Consommation : L’œuf plein air plébiscité, l’œuf cage délaissé

Le début d’année n’est ni vraiment bon ni vraiment mauvais en termes d’achats d’œufs par les…

Aviculture
Baisse des ventes d’œufs en grandes et moyennes surfaces

Les ventes d’œufs en grandes et moyennes surfaces confirment leur déclin d’une année sur l’autre…

Aviculture
Volaille : consommation décevante en octobre

Volaille : Le mois d’octobre n’a pas été porteur pour les viandes et…

Aviculture
Œufs : hausse des achats pour les calibres M et P

La consommation d’œuf en France se maintient fermement.