Aller au contenu principal

Cooperl accélère sur la démédication

On ne change pas une stratégie qui gagne. Cooperl Arc Atlantique, leader français du secteur porcin, tout à la fois producteur, abatteur et transformateur (2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, 7 100 collaborateurs) reste persuadé que seule la montée en gamme de son offre lui permettra de maintenir, voire d’accroître ses positions sur le marché. « Notre stratégie est la bonneIl nous faut viser la compétitivité hors prix par la qualité puisque la compétitivité prix des opérateurs français est pénalisée par des distorsions fiscales, sociales et environnementales face à la concurrence », a martelé vendredi 7 juin Emmanuel Commault, directeur général du groupe de Lamballe (Côtes-d’Armor), lors de la présentation de ses comptes 2018 devant la presse.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Charcuterie-Traiteur
Bien-être animal : « nous voulons communiquer positivement »

Les Marchés Hebdo : L’Allemagne veut mettre en place un label officiel…

Viandes
Rewe s’engage sur le bien-être des porcs en Allemagne

Conjointement avec les éleveurs porcins de Rhénanie du Nord Wesphalie et les autorités agricoles…

Autres filières
Cristal Union inaugure l’arrivée du gaz dans sa sucrerie de Sainte-Emilie

Cristal Union et Sicae de la Somme et du Cambraisis, distributeur historique…

Viandes
Cooperl réagit à l’article de Ouest France

Patrice Drillet, président de la Cooperl, s’est dit très étonné et meurtri au…