Aller au contenu principal

Christiane Lambert critique Stéphane Travert lors du congrès de la FNSEA   

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a effectué jeudi 29 mars, en sa présence, une critique en règle du discours que venait de prononcer le ministre de l'Agriculture en clôture du congrès du syndicat agricole, se disant notamment « très déçue sur le sujet compétitivité ». Nous sommes « satisfaits que le ministre exprime de la fermeté sur le sujet des Etats généraux de l'alimentation et (de) la loi qui doit aller jusqu'au bout, le rééquilibrage au sein des acteurs de la filière, mais déçus que sur le sujet de la baisse des charges, le ministre n'apporte pas de réponse », a-t-elle expliqué ensuite à la presse à la fin du Congrès annuel de la FNSEA, qui s'est déroulé à Tours. « Pire même, puisqu'il propose une assurance chômage qui va représenter 4 points de cotisations pour les agriculteurs, sachant très bien que l'accès au chômage pour les agriculteurs n'est pas la solution attendue », a-t-elle ajouté. Au ministre Stéphane Travert assis à ses côtés, et qui est resté coi, Christiane Lambert a notamment fait remarquer : « vous déplorez les délais pour construire les méthaniseurs, mais qui gouverne ? C'est au gouvernement de desserrer cet étau administratif ! ». Autre déception dont la présidente de la FNSEA a fait part au ministre : « la renonciation » sur l'assurance climat. 


En relation

Dossiers
« Nous attendons des mesures très concrètes par rapport au prix »

Les Marchés Hebdo : Quels sont selon vous les sujets prioritaires à…

Autres filières
La Confédération paysanne occupe l'Agence de paiement à Limoges

Des membres de la Confédération paysanne ont occupé en début d'après-midi…

Viandes
Zones agricoles défavorisées : la nouvelle carte du ministère

« Dans l'hypothèse de travail présentée et avec le ciblage actuel de l'aide, ce sont près de…

Viandes
Attaques vegan : Christiane Lambert écrit à Christophe Castaner

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a hier écrit au ministre de l’Intérieur Christophe…