Aller au contenu principal

Chevreau : des disponibilités plus larges

La consommation de viande caprine décline en France, d'après une analyse Agreste. Mais si la majeure partie des Français associe l’agneau au repas de Pâques, le chevreau demeure tout de même incontournable dans certaines régions françaises. La principale occasion de consommation reste Noël, mais à Pâques le marché s’agite aussi pour répondre à la demande, comme l’illustre la remontée de la cotation nationale du chevreau vif, publiée par FranceAgriMer, qui s’affiche à 3,20 €/kg en semaine 14, contre 2,70 €/kg deux semaines plus tôt. C’est exactement le même niveau que pour Pâques 2018. À noter que la fête de Pâques étant tard dans la saison cette année, les chevreaux abattus devraient aussi être plus lourds.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Le cheptel caprin progresse depuis 2016

Caprins : Le cheptel caprin français dépassait 1,2 million de têtes en novembre…

Produits laitiers
LDC Bretagne intéressé par les saucisses de Tilly Sabco

La date limite de dépôt des offres de reprise de Tilly Sabco, placé en redressement judiciaire…

Viandes
Ovins : possible retour de l’offre britannique

Bovins : Le marché européen de la viande bovine n’a pas présenté de grand…

Viandes
Excédents de viande  : trois ministres de l'UE pour une distribution aux réfugiés

Stéphane Le Foll et ses homologues allemand et polonais, Christian Schmidt et Krzysztof Jurgiel…