Aller au contenu principal
Thumbnail
Scandale viande de cheval : un an ferme contre l’ex-directeur de Spanghero

Le parquet de Paris a requis mardi 12 février trois ans de prison, dont deux avec sursis, à l’encontre de l’ancien directeur du fabricant de viande Spanghero, jugé avec trois autres prévenus dans…

Thumbnail
Le cheptel porcin danois en baisse

En janvier 2019, les effectifs porcins au Danemark ont diminué de 1,4 % par rapport à janvier 2018, alors qu’ils étaient en hausse depuis 6 trimestres, rapporte l’Ifip.

Thumbnail
Strasbourg se prononce sur le transport des animaux

Demain, les députés européens doivent voter en plénière sur le rapport Dohrmann relatif au respect du règlement sur la protection des animaux pendant le transport.

Thumbnail
Brésil : exportations de viande de porc en baisse

En 2018, le Brésil a exporté 728 000 tonnes de produits de porc, en baisse de 6 % par rapport à 2017, indique l’Ifip.

Thumbnail
L’« immense préjudice » des industriels associés à l’affaire « Spanghero »  

Principales victimes dans l'affaire de la viande de cheval vendue comme du bœuf, les fabricants ou distributeurs de plats cuisinés Tavola, Findus ou Picard ont demandé lundi à la justice de…

Thumbnail
Viande porcine : la FNP se félicite de la publication des indicateurs

« Après des mois de travail au sein de l’interprofession suite aux chantiers des Etats généraux de l’Alimentation, le premier tableau de bord indicateurs de la filière porcine est diffusé aux…

Thumbnail
Le site Elivia d’Eloyes va fermer

Elivia fermerait en mai prochain son site d’Eloyes, dans le département des Vosges. Ainsi l’a annoncé le groupe à la fin janvier.

Le directeur de l'abattoir d'Alès jugé pour installations non-conformes 

Le directeur de l'abattoir d'Alès (Gard) comparaît lundi devant le tribunal de police pour « installations et équipements non conformes », après la diffusion en octobre 2015 d'une vidéo…

Thumbnail
Dégradations antispécistes dans le Nord : deux suspects en détention provisoire

Deux activistes antispécistes présumés ont été placés en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour dégradations de boucheries et restaurants dans le Nord.

Thumbnail
À dix ans, Bio Direct aborde une nouvelle étape

Cent producteurs aujourd’hui, cent vingt prévus en 2020, deux salaisonneries qui pèsent, en cumulé, un peu plus de 15 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une soixantaine de salariés.