Aller au contenu principal
Bovins vifs : marchés perturbés par le 14 juillet

Gros bovins : Peu propice à fluidifier le commerce des gros bovins, cette nouvelle semaine d’activité écourtée dans certains abattoirs débute sans grand entrain.

Porcs : demande calme, léger repli tarifaire

Porcs : La première séance de cotation de la semaine a conservé une orientation légèrement baissière à Plérin (-1,1 centime).

Porcs : l’Allemagne chute et plombe l’Europe

Porcs : Les cours allemands ont chuté de 8 centimes mercredi, du fait d’une demande nationale plus calme et d’un manque de dynamisme à l’export.

Baisse des cours du jeune bovin allemand

Bovins : Orientés à la hausse en début d’année, les abattages allemands de jeunes bovins devraient s’afficher en repli sur juin.

Porc : repli dans le sillage de l’Allemagne

Porcs : Les cours français n’ont que peu résisté à la baisse des tarifs allemands et ont reculé de 1,3 centime hier à Plérin.

Viande d’agneau : tendances contrastées

Gros bovins : Chargé en offre, le marché de la viande bovine continue de souffrir du manque de tonicité de la consommation française.

Porc : net repli des cours allemands

Porcelets : Si les offres progressent dans certaines régions, elles restent mesurées dans d’autres.

Bovin maigre : demande réservée, ventes calmes

Gros bovins : La demande de bovins maigres reste réservée et peu dynamique, d’où une tension qui persiste sur certains marchés.

Découpe : commerce peu évolutif

Porc : Peu de changements sont attendus à court terme sur le marché français. L’offre est annoncée stable à légèrement baissière.

Jeune bovin : un premier semestre difficile

Gros bovins : Si 2012 et 2013 ont échappé à la traditionnelle baisse des cours du jeune bovin au premier semestre, 2014 a en revanche accusé le coup, relève l’Institut de l’…