Aller au contenu principal
Oignon : petit courant

Un petit courant de ventes perdure. Le marché se repositionne peu à peu sur les offres issues des frigos.

Pomme de terre : toujours très calme

Les volumes en stock demeurent importants, surtout ceux des pommes de terre à chair ferme. Or, les besoins se montrent toujours très limités, ce qui accentue la pression sur les prix.

Un climat peu propice aux produits de printemps

Légumes : Le coup de froid en semaine 13 a induit un ralentissement du développement des productions, notamment de celles d’asperge.

Amorce de reprise de la consommation

Légumes : Le retour du beau temps favorise le développement des productions des légumes printaniers. Les offres progressent.

Rungis : offre assez large, demande moyenne

Hier, à Rungis, l'offre disparate en asperge blanche et blanche violette, ainsi que la concurrence espagnole et grecque ont orienté les cours à la baisse.

Temps frais, consommation ralentie

Légumes : Les offres de concombre sont importantes, au regard des besoins. Les prix demeurent sous pression. En tomate, l’offre progresse, face à une demande plus attentiste.

Oignon : petit courant d’affaires

Un petit flux de ventes se maintient sur le marché intérieur. Les offres issues des frigos se développent, ce qui induit une progression du niveau qualitatif et du prix moyen.

Échalote : marché calme

Le commerce est resté très calme ces derniers jours, les producteurs se trouvant occupés par les travaux saisonniers, et les opérateurs étant, de leur côté, bien couverts.

Pomme de terre : un marché peu animé

Le marché de la pomme de terre de conservation reste difficile : les producteurs sont accaparés par les travaux saisonniers, et sont, par conséquent, peu présents aux affaires.

Un commerce en phase de transition

Légumes : Le marché est resté difficile pour la commercialisation des produits d’hiver comme l’endive et le chou-fleur, dont les offres demeurent importantes.