Aller au contenu principal
Légumes : des cours stables à baissiers

Légumes : Les ventes de tomate conservent leur fluidité. Toutefois, les prix sont revus à la baisse, sous l’effet de la plus grande prudence des opérateurs.

Une demande rendue plus prudente

Légumes : Les volumes de melon restent modérés, la progression de l’offre du Languedoc étant atténuée par le déclin provençal, ce qui contribue au maintien des cours.

Échalote : fin de saison difficile

La filière de l’échalote bretonne de tradition demeure lourde et risque de le rester sur la période de soudure.

Oignon : dans l’attente des premiers précoces

La campagne française de conservation a pris fin. Les opérateurs sont dans l’attente des premiers oignons précoces.

Pomme de terre : commerce laborieux

Le marché reste très difficile, en frais comme à l’industrie. Les derniers stocks d'ancienne récolte demeurent difficiles à écouler, et toujours sur des bases de prix baissières.

Regain d’activité avec le beau temps

Légumes : Le retour du beau temps a dopé les ventes de la plupart des produits de saison.

Rungis : plus soutenus en produits de saison

Hier à Rungis, les cours des chou-fleurs se sont effrités pour les produits de Nord-Picardie, en raison d’une demande moins intéressée.

Légumes : réveil de la consommation

Légumes : La tomate fait l’objet d’une bonne demande, grâce au beau temps et aux promotions en GMS.

Des marchés diversement orientés

Légumes : Les apports de tomate restent soutenus, mais de bons engagements sont enregistrés, ce qui favorise l’écoulement.

Échalote : un marché peu évolutif

Les stocks bretons, encore non négligeables, s'écoulent dans des conditions difficiles. La concurrence —échalion et échalote de semis— reste également bien présente sur le marché.