Aller au contenu principal
Thumbnail
La Russie s’attaque au marché du bio

Une délégation d’une vingtaine de personnes a fait le voyage depuis la Russie jusqu’au Space, à Rennes. But avoué, développer les échanges avec la France.

Thumbnail
La Chine cherche son indépendance alimentaire

Protéines animales

Thumbnail
La volaille bio en pleine transition

En 2018, les mises en place de volailles bios, représentées à 96 % par les poulets, ont progressé de 20 % par rapport à 2017 pour s’établir à 12,6 millions de têtes, selon l’Agence bio.

Thumbnail
La pomme de terre dans le cœur des Français

Pour 57 % des Français, à 37 % âgés de 35 à 49 ans, la pomme de terre est un de leurs trois légumes préférés, selon une étude réalisée par Opinionway et financée par FranceAgriMer et le Comité…

Thumbnail
La filière dinde repart à la conquête des acheteurs

Les abattages français de dindes ont reculé de 8,1 % en valeur et 7,2 % en volume sur les quatre premiers mois de l’année, selon Agreste.

Thumbnail
Exportation toujours tonique pour le Mercosur

« L’accord de libre-échange entre le Mercosur et l’UE est la discussion numéro un », a rappelé Emmanuel Bernard, vice-président de la Fédération nationale bovine,

Thumbnail
Viande bovine : où sont les marges ?

Dernier avant la prise en compte des premiers effets de la loi Egalim, le rapport 2019 de l’observatoire des prix et des marges rendu public la semaine dernière a mis en avant une progression des…

Thumbnail
En Amérique du Nord, les flux de produits laitiers évoluent

L’accord économique entre l’UE et le Canada (Ceta) est en vigueur depuis septembre 2017 et il a déjà eu des effets positifs pour les exportateurs européens.

Thumbnail
Les charcutiers maintiennent le cap malgré la flambée du porc

« Il va falloir du temps pour maîtriser l’actuelle épizootie de peste porcine africaine », a prévenu Bernard Vallat, président de la Fédération française des industriels charcutiers,…

Thumbnail
Premier semestre difficile pour le veau

À 5,11 euros le kilogramme en semaine 20, la cotation du veau rosé clair O non élevé au pis s’affichait plus de 10 % sous son niveau de 2018. En cause, un marché très déprimé.