Aller au contenu principal
Thumbnail
Vendre davantage à l’étranger grâce aux réseaux

Pour gagner du temps dans la conquête de marchés à l’étranger et aussi éviter les écueils, l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania) recommande fortement aux PME de s’appuyer…

S’informer sur Expadon 2

Seconde version du service d’agrément des établissements exportateurs vers les pays tiers par voie électronique, Expadon 2 s’étend désormais à tous les produits agroalimentaires.

Thumbnail
« Il faudra peut-être mettre en place des mesures impopulaires »

Les Marchés Hebdo : Quel est l’état d’esprit de la filière porcine française face à la menace de ce que vous appelez la fièvre porcine africaine (FPA) ?…

Espèce, lieu, filière : Inaporc suggère des nuances

L’interprofession du porc français, Inaporc, s’attend du jour au lendemain à l’intrusion d’un sanglier atteint de peste porcine africaine à la frontière belge.

Thumbnail
La PPA menace les filières porcines d’Europe occidentale

Depuis mi-septembre, dans le sud de la province de Luxembourg, en Belgique, vingt-huit sangliers ont été révélés porteurs du virus de la peste porcine africaine (PPA).

Thumbnail
La fièvre porcine rebat les cartes

L’arrivée de la peste porcine africaine (PPA, ou fièvre porcine africaine (FPA)) en Belgique mi-septembre a jeté un froid sur le marché européen.

Thumbnail
« L’accord interprofessionnel donne trois ans de visibilité »

Les Marchés Hebdo : Comment se caractérise la nouvelle interprofession du sucre de betterave ?

Thumbnail
Cristal Union mise sur ses performances

Il y a cinq ans, l’industriel du sucre Cristal Union établissait un schéma d’organisation interne baptisé Eve (ensemble vers l’excellence) dans une optique de performance durable.

La relation contractuelle en question

La relation entre un fabricant de sucre et ses fournisseurs en betteraves est cadrée par l’accord interprofessionnel établi pour les trois campagnes 2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020.

Thumbnail
Une difficile première année sans quotas sucriers

Les industriels utilisateurs de sucre présents dans l’Union européenne (UE) ont immédiatement ressenti les bienfaits de la suppression des quotas sucriers en octobre 2017.