Aller au contenu principal
Thumbnail
La restauration collective forcée à revoir ses pratiques

Votée, publiée et validée en majorité par le Conseil constitutionnel, la loi Agriculture et Alimentation organise une montée en puissance des produits biologiques, locaux et sous signes de qualité…

Thumbnail
Ecocert va muscler son référentiel En cuisine

Lancé en 2013 sous l’inspiration d’un référentiel danois, le label En cuisine d’Ecocert a été remis à 1 300 restaurants à fin août 2018.

Thumbnail
« Les marchés de gros, comme celui de Rungis, ont un rôle majeur à jouer »

Les Marchés Hebdo : Quel rôle les marchés de gros peuvent-ils jouer dans la montée en gamme en restauration collective ?

Thumbnail
La ville de Nîmes pousse l’approvisionnement local et bio

Avec 6 millions d’euros investis par an dans sa restauration scolaire, la ville de Nîmes a impulsé un changement dans sa politique alimentaire depuis 2009.

Thumbnail
Une montée en gamme déjà bien lancée en Pays de la Loire

Pour la première fois, les rencontres régionales de la restauration hors domicile (RHD), organisées par l’association d’industriels Ligeriaa, et le forum fournisseurs locaux de la Région Pays de…

Thumbnail
3 Sens : du projet étudiant à la start-up

Présente au Sial 2018, la start-up 3 Sens veut proposer des préparations liquides à base de plantes, qui se diluent instantanément dans de l’eau chaude ou froide, emballées dans un format…

Thumbnail
Integral Foods change l’approche des épices

Integral Foods a émergé l’an dernier de l’écosystème en innovation agroalimentaire que constitue Vitagora, pôle de compétitivité des régions Bourgogne Franche-Comté et Île-de-France.

Et les idées de demain ?

Au Sial Paris 2018, le Food Hackathon organisé par le réseau Ecotrophelia a révélé dix idées innovantes pour répondre aux défis des interprofessions de l’alimentaire.

Thumbnail
Matatie cherche à lever des fonds

Diplômée de l’école de commerce EMLyon, Tiphaine Bordier a passé plus de deux ans à mettre au point son projet : « proposer des goûters gourmands et funs aux enfants allergiques et intolérants…

Thumbnail
L’émulation des start-up compense le retard français

« Aujourd’hui, la foodtech en France, c’est près de 500 start-up.